PROVENCE, AVIGNON, NÎMES, BEAUCAIRE ET TARASCON

AVIGNON

 

Me voici donc partie pour une autre petite escale, cette foi-ci en provence.

Voyage facile en TGV au depart de geneve tôt, direct en plus, parfait. J'ai choisi de rester dans une chaine d'hotel, etape, chambre au decors sans charme.

Je part a la decouverte de cette ville que j'ai depuis longtemps envie de visiter. Je deambule dans les rues de cette ancienne cite, avec ses remparts qui la garde toujours.

La ville n'est pas tres grande, je la decouvre au fil des rues et des monuments, comme le pont Saint Benezet.

 

Ou le palais des papes, absolument superbe.

 

 

Je traverse le Rhône qui a cause bien des probleme a ce fameux pont d'Avignon. De l'autre côte, l'ile de la Barthelasse d'ou on a une jolie vue sur la ville.

 

Au retour je grimpe sur le rocher des Doms.

 

D'ou on a une superbe vue sur la ville est aussi sur Villeneuve de l'autre côte du fleuve.

 

Le parc avec son petit point d'eau ou on peut voir la Venus aux hirondelles de Felix Charpentier, dont la nudite lui value d'etre deplacee en 1894 de la place carnot a cette endroit.

 

C'est tres agreable, un endroit ideal pour faire une petite pause. En redessandant je passe devant le Petit Palais.  C'etait le Palais des archeveques d'Avignon, aujourd'hui c'est un musee.

 

Avant d'aller voir la cathedrale Notre dame des doms. C'est le plus vieil edifice regilieux de la ville.

 

Je continue la visite en allant sur la place du Palais des papes ou je trouve aussi l'hotel de la monnaies avec sa belle facade.

 

Je fini la journee par une petite balade dans les rues, qui me permet de decouvrir quelques jolie facade, comme celle-ci.

 

Ou encore, ce jolie resto.

 

Avec leur deventure pleine de couleur, ils donnent envie d'aller voir ce qui se cache derriere est d'essayer ces deux restos, peut etre une autre fois. Pour ce soir ce sera soiree tranquille, je fini avec une jolie vue des remparts de nuit.

 

Aujourd'hui la visite commence par le pont Saint-Benezet, edifie a partir du 12e siecle, mais le rhône ne lui ayant pas fais une vie facile, il fut abandonne au 17e siecle.Visite facile avec un audio guide, qui nous permet de la faire a notre rythme tout en en apprenant un peut plus sur son histoire.

 

 

Ensuite meme chose avec le Palais des papes, le plus grand palais gotique du monde, constuit au 14e siecle.

 

J' aime bien la sculpure de cette elephant qui reussi un jolie tour d'equilibriste, se tenir sur sa trompe !!!  pas mal... ( prise en hiver lors du 2em sejour).

 

Cet admirable ensemble architectural fut l'oeuvre des deux premiers Papes d'Avignon et reunit les deux palais. Si les luxeux appartements ont maintes fois subi les malheurs de l'histoire, l'edifice a majestueusement traverse les siecles, rappelant aux visiteurs les fastes de la papaute au siecle d'or de la cite.

L'interieur est plutot decevant, il ne reste pas grand chose a voir, meme si la visite reste agreable. La vue depuis la terasse permet de decouvrir la ville.

 

L'apres midi je traverse le fleuve pour aller a Villeneuve les Avignon, une petite ville ou il y a deux ou trois choses a voir.

 

Je commence par la Chartreuse du val de benediction, ce monaster fonde au 14e siecle, est l'une des plus vaste maison de l'ordre des chartreux en Europe.

 

Avec son eglise, ses cloitres, ses celules de moines avec leur jardins en font un endroit des plus agreable a visite. Ici le petit cloitre.

Entre les deux cloitres.

 

 

Le cloitre superieur situe en hauteur et repute pour son air pur, le cloitre Saint Jean, fontaine et son puits.

 

A travers l'ediffice effondre, belle vue sur le fort.

 

 

Ensuite je grimpe pour aller voir le Fort Saint-Andre, constuit a la meme epoque, il symbolise la puissance des Rois de France.

 

Aujourd'hui il ne reste pas grand chose a voir.

 

 

Une jolie vue, depuis les tours jumelles, sur Villeneuve, Avignon et la vallee du Rhône.

 

Je termine la visite de la ville par son eglise Notre Dame.

 

Et son cloitre.

 

Au retour je me promene dans les rues d'Avignon, et decouvre cette tres agreable.

 

Pavee avec des galets de la durance, elle part des remparts est suits la Sorge jusqu'au croissement de la rue des lices. C'est un endroit tres pittoresque ou il fait bon se promener. On la commence avec cette eglise.

 

 

On continue en la longant a decouvrir plein de petits resto et bar, avec de petites terrasses au frais.

 

Ou une jolie enseigne comme celle-ci.

 

 

On y trouve aussi des roues hydroliques, la force motrice des roues etait utilisee pour actionner les machines des mouliniers a soies. Celle-ci date de 1885.

 

Ensuite je decouvre un cafe ou je peut me faire tirer les cartes, histoire de savoir ce que l'avenir me reseve, elles predisent de grand changement ... Affaire a suivre....

J'aime beaucoup cette enseigne, meme si en general je prefere voyager seule.

 

 

 

NIMES

 

Ce matin depart pour Nimes, une autre ville que j'avais envie de decouvrir, d'ici en 30 minutes en train j'y suis alors j'en profite.

Je commence bien sure par les arenes, constuites a la fin du 1er siecle. Elles sont tres bien conserves.

La aussi visite avec audio guide, facile pratique. Les arenes mesures 133 m de long pour 101 m de large, ce n'est pas les plus grande ce sont celles du Coliseum a Rome (188m sur156m).

 

Haut de 21m l'amphitheatre est compose de 120 arcades reparties en 2 niveaux.

 

J'aimerais les voir pleine de monde, venir assister a une corrida. Une autre fois peut etre.

Au fil des rues je decouvre la place du marche, endroit ideal pour une pause dejeuner, au menu taureau, bien sure. Ici il y a plein de touriste mais le menu pas tres cher reste bon.

 

 

Je continue, avec les principaux monument, comme la Maison carree c'est un temple romain classique construit a la meme epoque que les Arenes.

 

Ensuite le Castellum, c'etais autrefois un bassin de distribution dans les quartiers de Nimes et permetait d'alimenter en eaux une partie des habitations, les thermes et les fontaines.

 

Avant de monter voir la tour Magne, 32m de haut.

 

Ou du haut de ses presques 150 marches on a une superbe vue sur la ville. Ca valais la peine de les gravir.

 

Je redescend par le jardin de la fontaine, que je trouve trop plein de beton et pas assez de verdure.

 

Par contre ce qui reste du Temple de Diane est assez agreable.

 

Un petit tour sur la place d'assas qui avec sa sculpture tres moderne tranche un peut sur le reste de la ville.

 

Tout comme le superbe carre d'art avec son musee et sa bibliotheque.

 

Je vais ensuite voir la place de l'horloge.

 

Je termine la visite, avec la cathedrale Notre Dame et Saint Castor sur la place aux herbes.

Ici une photo prise l'hiver.

Une ville avec un passe riche, que j'ai decouverte avec plaisir.

Dernier jour, de ce sejour tres agreable, j'ai decouvert ces deux villes avec plaisir.

Ce matin une petite visite des halles, qui  n'ont pas grand choses a offrir. Je deambule de nouveau dans ses rues, j'arrive sur la place de l'horloge, avec tous ses restos pour tourists, ils offrent presque tous la meme chose, ça donne pas envie de les essayer.

 

Ou se trouve aussi l'hotel de ville.

 

 

Je retourne bien sure admirer une derniere fois le Palais des Papes et sa jolie facade. Avant d'aller voir la Comedie, premiere salle a l'italienne d'Avignon.

 

Apres une pause dejeuner je vais visiter le musee Angladon.

 

Je suis un peut deçu, bien sure il y a plein de tableau de plein de peintre connue, mais un seul pour chacun.C'est le seul musee de Provence a avoir un Van Gogh, mais pas un tableau connue, il y a aussi un superbe Modigliani. Ce musee se trouve dans un vieil hotel particulier il precente la collection du celebre mecene Jacques doucet.

Ainsi ce termine mon sejour, qui me donne envie de revenir surtout a Nimes ou j'aimerais bien rester la prochaine fois, plutot que d'y passer juste la journee.

 

Ma nouvelle viste de Nimes ce fait en hiver.

Je viens avec ma soeur, et nous restons dans un petit hotel a deux pas de la gare, le Majestic qui est tres sympa avec sa deco au côte un peu retro et son personnel tres sympa.

Ici pas de neige nous sommes sous le soleil ce qui est tres agreable apres toute la neige que j'ai eu en Suisse, presque 60 centimetres et nous ne sommes meme pas encore en hiver.

Je redecouvre cette ville avec plaisir ses lumieres de noel son sympa mais ici pas de marche. Nous irons visiter celui d'Avignon repute pour ses santons.

En route vers Avignon nous decidons de nous arreter a Tarascon, nous en profitons pour aller voir aussi Beaucaire qui se trouve de l'autre côte du Rhône.

 

Nous traversons donc le Rhône pour aller decouvrir Beaucaire dont nous avons pu appercevoir le chateau depuis le train ce qui nous a donne envie de faire ce petit arret.

 

La ville de Beaucaire a ete classee  en decembre 2001 "Ville d'art et d'histoire", reconnaissant ainsi son dynamisme en matiere d'action culturelle et de valorisation de son patrimoine.

 

 

Son chateau date du 13em siecle, dans celui ci sont presente des spectacles de rapaces en vol libre par des fauconnier en costumes.

 

Vue depuis la terrasse.

 

Ou encore celle-ci.

 

Canal du Rhône a Sete. Beaucaire est une ville de tourisme fluvial.

 

On peut y louer une petite peniche, faire une croissiere sur le rhône ou decouvrir la camargue a bord d'une peniche hotel.

 

 

Nous retraversons le Rhône pour revenir a Tarascon.

 

Une jolie vue du chateau et de la colegial depuis le pont.

La tarasque, dans l'iconographie chretienne elle est plutot represente comme un monstre a tete de lion dont le dos est recouvert d'epines possedant six pattes et avec des griffes et une queue de serpent.

 

Nous commençons le tour de ville par le Château royale de Provence. C'est en 1400 que Louis II d'Anjou (1377-1417), comte de Provence, ordonne la construction du château actuel.

A partir du 17e siecle, le château est transforme en prison et voit se succeder, en fonction des guerres, des prisonniers d'origine espagnole ou anglaise pris sur les navires marchands, ainsi que des pirates qui sevissent en Mediterranee et sur le Rhône. Certains de ces prisonniers ont d'ailleurs laisse sur les murs du château de nombreuses inscriptions gravees appelees graffiti que l'on peut encore voir.

Le château devient ensuite prison officiel en 1816 et le reste jusqu'en 1926.

C'est en 1926, alors que le château ne sert plus de prison, quîl est serieusement envisage de le detruire. Heureusement, il est conserve et cede par le departement des Bouches-du-Rhône a l'Etat en 1932. L'Etat entreprend des travaux d'amenagement pour le rendre accessible au public.

Apres la decision de l'Etat de se dessaisir du château, la commune de Tarascon se porte acquereur et le monument devient propriete communale le 1er janvier 2008.

La Collegiale royale Sainte-Marthe.

L'histoire de la Collegiale s'unit a l'origine , a celle de Sainte Marthe qui delivra Tarascon de la Tarasque, le monstre qui terrorisait la ville et devient ensuite patronne de la ville.L'eglise est devenue un des sanctuaire les plus celebre de Provences depuis qu'en 1187 eu lieu la decouverte des reliques de Sainte-Marthe que les Tarasconnais veneraient deja depuis longtemps.

La rue des Halles est l'ancienne rue commerçante de la ville. Elle debutait a la mairie pour se terminer par la porte d'enceinte, le portal de la Reyna, demolie en 1833 avec les rempart.

Sous les halles couvertes (les dernieres conservees du departement), les etals marchants etaient autrefois disposes avec la Peyssonaria (poissonnerie), du côte droit en allant vers la mairie ,et le Masel( boucherie), du côte gauche. Aujourd'hui, les maisons anciennes a arceaux sont toujours habitees.

L'Hotel de ville est classe monument historique. Edifie d'apres les plan du frere Trinitaire Darmin, en 1648, pour y loger les papiers de la communaute en grand peril, il n'a presque pas subi de changement depuis.

Ici une des rue de la vieille ville.

 

Sur celle-ci le Theatre Municipale, inaugure en 1828 il fut entierement detruit par un incendie en 1884. Une grande scene fut amenage lors de sa reconstuction quelques annees plus tard. 

Ce magasin d'antiqite est plutot sympa.

Sur celle-la la rue face a l'hotel particulier d'Amigny, aujourd'hui musee et siege du fabriquant des tissus Souleiado.

Ainsi se termine la visite de la ville nous n'avons surement pas decouvert tout ce qu'elle a a offrir puisque c'etait juste une petite escale rapide. 

J'ai trouve Beaucaire plus agreable que Tarascon, je dois dire qu'avec son canal et son château sa donne une jolie vue en arrivant. Et même si en ce samedi matin son centre ville etait plutot desert, sa vieille ville reste tres agreable. Son petit marche de noel nous a permis de croisser enfin ses habitants. 

Petite escale a refaire en ete avec une meilleurs idee de ce que ces deux villes ont a offrir. 

 

 

AVIGNON

Ou je revient avec plaisir.

 

Nous sommes venues voir le marche de noel. 

 

Il n'est pas tres grand, on y vient surtout pour ses santons. 

Il y a une exposition a l'Hotel de Ville, d'un village provençale avec des santons, superbe.

Tres bien fait.

L'Hotel de Ville.

Ainsi se termine ce petit sejour sous le soleil au coeur de l'hiver...

 
 
 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site