FRANCHE-COMTE

DOLE, BESANCON ET BELFORT

 DOLE

 


Dole se trouve aux portes du Jura, ville d'Art et d'Histoire, qui compte l'un des plus grands secteurs sauvegardés de France. Une jolie ville où il fait bon flâner et se cultiver, au gré de notre balade dans le dédale de ses ruelles.

6-6.jpg

 

 

Outre les vielles pierres, Dole est aussi une ville d’eau traversée par le canal du Rhin/Rhône à deux pas seulement du vieux-centre.

 

5-8.jpg

 Je commence ma visite de la ville par l'office de tourisme ou je recupere "le circuit du chat perche" une bonne façon de decouvrir la ville et tous les lieux a visiter. Il n'y a qu'a suivre les fleches.La place Grévy avec sa jolie fontaine.

Le cours Saint-Maurisest un agreable jardin , avec un monument a Louis Pasteur.

De la vers la rue Pasteur ou on peu voir cette bel tour qui cache un escalier.

 

Notre parcours nous conduits dans le quartier des Tanneurs, un endroit au charme fou qui vit naitre Louis Pasteur.

 

1-14.jpg 

 

 

318000221-9.jpg

 

 

On peut visiter sa maison natale transformée en musée et témoin de son oeuvre scientifique. Avec sa tannerie intacte au sous-sol.

 

318000221-13.jpg3-10.jpg

 

 En passant par le jardin sous cette jolie porte, on arrive dans le quartier des tanneurs.

 

2-14.jpg

 La rue Pasteur est l'une des plus anciennes  de la ville. Bercée par les eaux d'un large canal, elle est le repère de nombreux artisans depuis le Moyen Age. On trouve d'anciennes maisons de tanneurs ,elles sont reconnaissables par les larges ouvertures de leurs caves, au niveau de l'eau.

 

 

Au bout de la promenade du canal et à droite du grand moulin, s'ouvre le passage menant à la Grande Fontaine, on a l'impression d'y remonter le temps. Un lieu improbable où l'on découvre un bassin-lavoir rectangulaire avec une alimentation d'eau sortant des roches à gauche et s'évacuant vers la droite. Des caillebotis et des passages surélevés permettent d'éviter de se mouiller les pieds pendant la visite.On peut ressortir de l'autre côté dans la rue Pasteur par le passage Rainaud III, pour apprécier le charme de la place Prélot qui porte bien son nom (« près de l'eau »)et jeter un dernier regard sur ce puits de lumière au dessus de cette étrange cavité.

 

1-15.jpg

 

 

 

 

 

2.png

 

La collégiale Notre-Dame de Dole est établie dans la vieille ville, qui s'enroule autour d'elle. Construite au XVIème siècle,avec son puissant clocher-porche haut de 73 mètres. 

 

318002773-16.jpg

 

A l'intérieur l'ampleur des volumes, est assez impressionante.

318002773-8.jpg

 

 

 L'exceptionnel grand orgue aux 3.500 tuyaux construit par l'allemand Riepp, l'un des très rares spécimens du XVIIIème siècle en France. 

 

318002773-10.jpg

 

 

 

L'hôtel-Dieu est un bâtiment imposant, caractéristique du style Renaissance pratiqué à Dole aux XVIe et XVIIe siècles.  La façade sur le canal,avec son énorme balcon au décor sculpté qui envahit les consoles le soutenant  : Masques, fruits, fleurs, feuillages, motifs géométriques, mufles de lions, monstres ... composent un ensemble très varié. À l'une des extrémités du balcon a été construite en 1686 une magnifique tourelle en encorbellement.

7-5.jpg

 

 

 

L'hôtel-Dieu avait pour vocation d'accueillir les malades, surtout les pauvres qui ne pouvaient se faire soigner chez eux. Depuis 2000, le bâtiment est devenu la Médiathèque. Il a une jolie cour interrieur avec un ancien puit.

 

8-3.jpg318000223-16.jpg

 

 A côte se trouve L’hôpital général de la Charité qui a été construit entre 1700 et 1760, sur le terrain du bastion Saint-André. C'est aujourd'hui un internat.

 

10-7.jpg

 

 

 

13-7.jpg

 

En longeant le canal on arrive a cette ecluse.

 

11-5.jpg

 

 Depuis 1980, le Pavillon des officiers, bel exemple d’architecture militaire comtoise du 18e siècle, construit sur les plans d’Antoine-Louis Attiret, accueille les collections et les expositions temporaires du Musee des Beaux arts. 

 

1243934063-vue-facade-musee-dole.jpg

 

 

p1160824.jpg

 

La courtine d'Arans faisait partie de l'enceinte fortifièe érigée au 15e siecle.

12-6.jpg

De la retour vers le canal que je traverse pour aller voir l'arche du pont roman du 13e siecle, a côte une jolie petite terrasse ou faire une pose.

Je termine ma journée avec un dinner dans une créperie a côte de la grande fontaine,exellent. Un dernier tour du quartier des tanneur pour finir cette visite

de la ville que j'ai beaucoup aimée.Une petite journée suffi a la visiter mais elle vaut le detour.

 

BESANCON

 

 

J'arrive dans une ville en travaux, mon hôtel Ibis a deux pas de la gare et a 5mn de la ville est ok tres bien pour ça location.

Je commence ma visite par la Citadelle chef d’oeuvre de Vauban inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO, la Citadelle de Besançon est considérée comme l’une des plus belles de France. Elle surplombe de plus de 100 mètres la vieille ville de la capitale comtoise enserrée dans un méandre de rivière, et offre depuis ses chemins de ronde des panoramas spectaculaires. Haut lieu culturel et touristique, la Citadelle tient sa promesse : celle d'un patrimoine vivant fort en émotions. Outre l'ensemble architectural admirablement restauré qui s'étend sur 12 hectares, la Citadelle abrite derrière ses remparts, Musées, l'aquarium,le noctarium, le jardin zoologique et plus encore...

 

En redescandant je vais visiter la cathédrale Saint-Jean des XIIe, XIIe et XVIIIe siècles, présente la particularité de posséder deux absides : le choeur roman et le contre-choeur du XVIIIe siècle richement orné. 

 A côté se trouve la célèbre horloge astronomique au mécanisme complexe dont les nombreuses figures animées évoquent la résurrection du Christ. Construite par Auguste Lucien Vérité de 1858 à 1860, l’horloge astronomique de Besançon est dotée d’un mécanisme précis et complexe de plus de 30.000 pièces et 11 mouvements. Entraînés par des poids, certains servent aux animations telles que sonneries et automates. Les 57 cadrans fournissent de nombreuses indications : calendriers, mouvement des planètes, éclipses, heure de la pleine mer dans différents ports...
La visite permet de faire le tour complet de l’horloge et de voir une grande partie de son mécanisme interne. Remontée manuellement tous les jours, l’horloge actionne également les quatre cadrans extérieurs situés de chaque côté de la tour du clocher et un cinquième placé à l’intérieur de la cathédrale Saint-Jean.

La porte Noire est un arc de triomphe gallo-romain de 16,56 m (enterré de 1 m par le nivelage du temps) édifié sous l'empereur romain Marc Aurèle au IIe siècle, à l'origine entièrement décoré de fines sculptures représentant des divinités de la mythologie grecque et romaine et des scènes de combats pour la plupart effacées par le temps. La porte, probablement un des plus beaux monuments de Besançon à l'origine, est aujourd’hui très endommagée.

Le  square Castan est un ensemble de vestiges archéologiques du centre historique de la ville, a côte de la porte.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site